L’art provient des moindres détails

Le week-end représente toujours une bonne occasion pour profiter de l’art. Dans le cadre de la Semaine des Musées de cette année, pour le thème de « L’art est omniprésent », nous avons choisi l’image d’une femme Lolo bariolé souriante portant son costume traditionnel cousu en patchwork, montrant l’identité culturelle originale ainsi que l’habileté de la femme.

Une femme de l’ethnie Lolo bariolé en son costume traditionnel

Le patchwork est une technique de couture selon laquelle plusieurs morceaux de tissus colorés sont cousus sur un bloc basique. Les morceaux choisis ont différentes couleurs et sont coupés en triangles, carrés, rectangles, rubans … puis cousus sur un bloc basique, les points sont cachés en arrière  pour ne pas laisser voir le fil. Le patchwork est populaire chez certains groupes ethniques dans les régions montagneuses du Nord. Toutefois, chaque ethnie a sa propre technique d’assemblage. Les Lolo et le Peuple Qabiao utilisent des pièces triangulaires tandis que les Hmong préfèrent un appliqué inversé où les couches de tissu en motifs sont creusées pour faire apparaître la couleur en dessous.

Le foulard du Peuple Qabiao à motif du patchwork

Le tablier des Hmong

En voici la tenue féminine des Lolo bariolé. Il s’agit d’une combinaison de différentes techniques de couture, le patchwork qui est la technique principale, le batik et la broderie pour créer des motifs colorés. Le patchwork forme des morceaux carrés, triangulaires symbolisant les changements de l’espace, du temps, des conditions météorologiques et des périodes de récoltes. Les glands et les perles de rocailles représentant le ciel et les dieux stellaires rendent les chapeaux plus beaux. Ces éléments décoratifs frémissent à chaque pas, donnant à la femme une allure plus vivante. A première vue, ce costume n’a rien de spécial mais en fait, chaque détail représente une expression artistique manifestée dans chaque étape de la fabrication, de l’habileté dans l’assemblage des morceaux de tissus à l’association parfaite des couleurs.

La tenue féminine des Lolo bariolé, à Ha Giang, en 2000.

Les détails du patchwork sur les manches et le pan du costume.

Alors, l’art n’est pas loin de nous. Il est omniprésent et se niche dans les moindres détails. L’identité ethnique ne se devine que dans les costumes de l’ethnie Lolo bariolé, des Hmong ou du Peuple de Qabiao, elle s’exprime également à travers des produits de brocart des femmes de toutes ethnies. Ce sont les femmes qui jouent un rôle important dans la préservation, le maintien et  la transmission de cet art, et qui contribuent à créer la diversité et la spécificité de la culture vietnamienne.

Kraken Onion Market